Les aliments ultra-transformés

Le saviez-vous ?

I. Les aliments ultra-transformés, qu’est ce que c’est ?
Les aliments ultra-transformés ou AUT est une notion récente popularisée par les chercheurs de l’université de Sao Paulo et en France par Anthony Fardet, chercheur de l’INRA. Ils ont montré que la transformation des aliments avait un impact négatif sur l’organisme. Cet aspect nutritionnel est négligé dans le domaine de la nutrition. 

Selon eux, plus un aliment est transformé (industriel), plus il est susceptible d’avoir un effet néfaste sur la santé, surtout s’il est consommé fréquemment. En effet, une consommation quotidienne de ces produits serait la 1ère cause de mortalité précoce dans les grandes villes.

Les AUT représentent 80% de l’offre actuelle en supermarché dont au rayon bio, diététique ou végétarien. Ils n’apportent pas de nutriments intéressants. Ils sont considérés comme étant des calories « vides ».

II. Quels sont les aliments ultra-transformés ?
Les AUT sont reconnaissables car ils possèdent des caractéristiques bien précises : une longue liste d’ingrédients, du sucre ajouté, des matières grasses saturées, un taux de sel important, un emballage coloré et attractif, des mentions trompeuses, etc.

Selon la classification NOVA, tous les aliments et produits alimentaires devraient être séparé en 4 groupes différents :
Groupe 1 : Aliments bruts (fruits, légumes, poissons, œufs, viandes, etc.)
Groupe 2 : Aides culinaires (beurre, huile, épices, etc.)
Groupe 3 : Aliments transformés (pain, conserves, bières, tofu, etc.)
Groupe 4 : Aliments ultra-transformés

III. Quels sont les effets des AUT sur l’organisme ?
La consommation quotidienne d’aliments ultra-transformés peut être néfaste pour la santé. Ils sont hyperglycémiants, peu satiétogènes et contiennent de nombreux additifs. De plus, ils augmenteraient la prévalence de l’obésité et du surpoids, du taux de cholestérol sanguin, de diabète de type 2, de maladies cardiovasculaires et de cancers.

Pour vieillir en bonne santé, Anthony Fardet a 3 règles d’or.

IV. Les 3 règles d’or

- Végétal : Ne pas consommer plus de 15% de l’apport énergétique total (AET) en calories animales par jour, soit une portion quotidienne.
- Vrai : Ne pas dépasser 15% de l’AET en produits transformés par jour. Privilégier des aliments peu ou pas transformés.
- Varié : De bonnes sources de glucides, protéines, lipides, acides gras, quelques produits sucrés, etc.

Les AUT ne sont pas à supprimer complètement de ses habitudes alimentaires car cela entrainerait, comme tout comportement extrême, des restrictions et donc des compulsions par la suite.
Ces 3 règles d’or sont valables aussi bien pour notre santé que pour celle de la planète.

Pour plus d’informations, jetez un coup d’œil au livre « Halte aux aliments ultra-transformés » d’Anthony Fardet.




Ces articles peuvent aussi vous intéresser                                                                                                          

Les protéines végétales

A quoi servent les protéines végétales ? Quels sont les aliment les plus riches en protéines ? Quels sont les avantages d’en consommer régulièrement ?

Alcool, quels effets sur la santé ?

Aujourd’hui, 10% des adultes sont en difficultés avec l’alcool. 
Une consommation excessive entraîne des complications cardiovasculaires, hépatiques, …


Zone d'activités Nativelle - Bat 4bis
1 Chemin de Saulxier - 91160 Longjumeau, France - Tél : +33 6 44 32 25 68



Pour votre santé, évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé - www.mangerbouger.fr



En poursuivant votre navigation sur ce site, vous autorisez l’utilisation des cookies et technologies similaires pour collecter des informations nous permettant de mesurer notre audience.
En savoir plus